Harcèlement sexuel : les langues se délient

La parole des femmes victimes d'agressions sexuelles se libère sur Twitter. Depuis l'explosion de l'affaire Weinstein, des centaines de femmes dénoncent leurs agresseurs sur les réseaux sociaux avec le hashtag #balancetonporc, qui est devenu l'un des plus utilisés en vingt-quatre heures. C'est une journaliste, Sandra Muller, qui a lancé l'appel, dénonçant elle-même le harcèlement d'un ancien patron, en donnant son nom, ce que la quasi-totalité des autres témoignages ne font pas. Abonnez-vous !